Article sur la sauvegarde informatique en entreprise – temps de lecture estimé : 5 minutes

En tant qu’entreprise, vous travaillez avec des données au quotidien et il est indispensable d’avoir une sauvegarde informatique opérationnelle. En effet, que ce soient des fichiers liés à la production (plans, logiciels de gestion, mails) ou des données sensibles administratives (Comptabilité, historique de factures pour les garanties décennales etc), assurez-vous de sauvegarder convenablement vos données.

La différence entre stockage de données et sauvegarde

Sachez différencier ces deux notions

Tout d’abord il est important de dissocier le terme « Stockage » du terme « Sauvegarde ». Effectivement, le stockage des données est l’endroit initial où vous travaillez avec vos données. Selon la taille de votre entreprise et votre fonctionnement, vos données peuvent être stockées :

  • Sur votre ordinateur en local (Pc, ordinateur ou poste maître)
  • Sur un Nas (disque dur externe avec accès sur le réseau)
  • Sur un serveur informatique physique
  • Sur le cloud (OneDrive, sharepoint, google drive, iCloud ou serveur VPS) si vous travaillez avec les outils nécessaires.

Cependant si un dysfonctionnement ou une panne se produit sur votre ordinateur, Nas, serveur physique ou serveur cloud, vous risquez de perdre vos données.

Dans le but d’éviter cette catastrophe, il vous faut sauvegarder les données stockées en multipliant les copies sur différents supports.

sauvegarde et stockage de données

Comment mettre en place une sauvegarde informatique d’entreprise efficace  ?

La règle du 3-2-1 de la sauvegarde informatique

Cette règle bien connue concernant les systèmes informatiques professionnels veut simplement dire que vous devez :

  • Posséder 3 copies de vos données
  • Stocker les données sur 2 supports de sauvegarde différents
  • Conserver 1 copie hors site (Entreprise, domicile, usine etc selon votre environnement de travail)

Quels types de support existe-t-il pour mon entreprise ?

Selon votre entreprise (TPE, PE, PME) vous trouverez ici une liste des supports pouvant être utilisé dans la règle 3-2-1 avec les avantages et inconvénients de chacun.

La clé USB

Pas besoin de longs discours vous connaissez déjà la clé USB.

Avantages : Le coût (5€-50€), l’encombrement, la facilité d’utilisation.

Inconvénients : Le volume de stockage souvent faible et la facilité pour perdre la clé USB en question (félicitations si vous n’avez jamais perdue une clé). La clé nécessite une action manuelle pour sauvegarder donc il faut y penser.

clé usb

Le disque dur Externe

Même discours que pour la clé USB, l’objet vous est plutôt familier en général. Si vous avez le choix, optez tout de même pour une technologie SSD, beaucoup plus rapide et fiable que la technologie HDD.

Avantages : Le coût (50€-200€), l’encombrement et la facilité à utiliser.

Inconvénients : Il nécessite une action manuelle et il ne fonctionne en général pas en réseau. De plus les connectiques ont tendance à fatiguer un peu jusqu’au jour ou le câble ne fonctionne plus.

disque dur externe

Le Nas

Le Nas est une sorte de disque dur externe boosté aux hormones. Il est indispensable pour travailler efficacement en équipe car vous pouvez l’utiliser en réseau. C’est-à-dire que vous pouvez centraliser les données de votre équipes ou entreprise dessus et chaque membre autorisé peut accéder aux données. De plus vous pouvez gérer des droits de Lecture-Ecriture-Modifications selon les utilisateurs. Cela vous permet de cloisonner l’accès à des données dont vous ne voulez pas qu’un collaborateur ai accès. Qui plus est, le Nas permet souvent de vous connecter à distance à vos données, ce qui est très pratique lorsque l’on travaille à domicile ou de manière itinérante.

Avantages : Le coût maîtrisé (200€-2000€), le travail collaboratif et distant. Le volume de données est évolutif en ajoutant des disques durs.

Inconvénients : Nécessite des compétences approfondies pour une mise en place efficace. Il se limite souvent au stockage de données et ne permet pas de mettre des applications en réseau.

NAS synology  

Découvrez les NAS Synology

 

Le serveur informatique physique

Cet ordinateur super puissant servira de véritable moteur de production dans votre entreprise. Que l’on parle d’un serveur de fichiers, de base de données ou serveur virtuel, son utilisation est synonyme de collaboration, puissance et mutualisation du système informatique.

Dans le cas du stockage, c’est l’un des supports permettant le plus de volume de stockage, qui plus est de manière évolutive. Lorsque vous travaillez avec un serveur virtualisé, vous pouvez sauvegarder l’intégralité des données du système (arborescence de fichier mais aussi les applications et leurs données).

Avantages : Le volume de données possible, la puissance, la fiabilité, l’évolutivité.

Inconvénients : Nécessite des compétences avancées d’administration réseaux. Le coût élevé de la solution.

serveur informatique rackable tpe pme

Découvrez notre page Serveur informatique

La sauvegarde informatique en ligne

Il existe une multitude de protocole pour héberger vos données en ligne, du cloud public au privé, jusqu’à l’architecture réseau entièrement stockée sur des serveurs privés.

Nous allons parler ici, du dispositif le plus simple, l’externalisation de données en ligne sur des serveurs distants et privés. Le stockage cloud s’est largement démocratisé cette dernière décennie mais davantage en tant que stockage pour un faible volume de données personnelles ou professionnelles. Il s’agit d’un support facile à mettre en place pour externaliser la sauvegarde. En effet, si votre entreprise subie un sinistre, quoi de mieux que d’avoir vos données en ligne.

Il faut pour ceci, passer par un fournisseur de sauvegarde en ligne. Votre prestataire informatique propose souvent cette sauvegarde en marque blanche, en assurant le bon déroulé des sauvegardes à l’aide d’une console d’administration.

Avantages : faible coût pour commencer à héberger vos données sensibles. Cette sauvegarde se fait de manière automatique selon un calendrier défini par vos soins. Vous payez à l’usage, en fonction du volume de données.

Inconvénients : Plus votre entreprise et votre volume évoluent, plus la solution représente un coût important. Cette externalisation signifie tout de même de respecter le plan 3-2-1 car un Data center peut aussi subir des intempéries. Le temps de restauration des données dépend du volume et de votre débit internet. Pour télécharger vos données en cas de sinistre, il vous faudra compter de 1h à 3 jours selon les paramètres précédents.

sauvegarde en ligne

La solution du lecteur RDX

Ce support de sauvegarde est une alternative fiable et peu couteuse pour externaliser vos données. Ce lecteur fonctionne avec des cassettes que l’on insère quotidiennement. Il faut compter une cassette par jour de travail pour une efficacité optimale. Vous avez la possibilité de prendre chaque cassette et les emporter hors entreprise ou alors les laisser dans l’entreprise mais dans un coffre-fort anti-feu.

Avantages : Le faible investissement et le temps de restauration des données très rapide.

Inconvénients : L’usage des cassettes nécessite une action manuelle et d’y penser quotidiennement.

sauvegarde RDX

 

Quelle combinaison de sauvegardes choisir ?

Toujours dans l’optique du dispositif 3-2-1, voici quelques préconisations selon la taille de votre entreprise. Ces conseils sont issus de 30 ans d’expérience au service des TPE et PME vendéennes. De nombreuses combinaisons sont possibles et chaque cas est évidemment unique et nécessite une étude de vos besoins et de votre fonctionnement. Contactez nous au besoin. 

Vous avez un seul poste informatique :

Dans le cas du monoposte. Vous pouvez optez pour une sauvegarde en local sur votre poste avec une sauvegarde en ligne automatique pour les données sensibles et données logiciels qui s’incrémente tous les jours. Pour les données plus volumineuses (plans, médias photo et vidéos etc) qui ne bouge pas mais qui ont besoin d’être archivée prévoyez un disque dur externe.

Vous êtes une TPE de 2-3 postes :

Nous recommandons de centraliser les données sur un NAS dans le réseau de l’entreprise afin de collaborer avec une arborescence de fichiers. Il faudra prévoir une petite sauvegarde en ligne pour les données logicielles et fichiers sensibles puis un autre NAS à votre domicile pour répliquer le premier.

Vous êtes une petite entreprise ou PME et avez un serveur informatique :

Nous vous préconisons un fonctionnement avec un double NAS (le premier à l’entreprise et le second dans un autre bâtiment ou à votre domicile). Si le budget est un peu plus restreint, nous vous conseillons d’externaliser les données du serveur avec un lecteur RDX. Dans cette deuxième configuration, assurez vous d’avoir une tolérance de panne prévue au niveau des disques durs internes au serveur (Demandez à votre informaticien).

Quand faire ma sauvegarde informatique ?

Il n’y a pas vraiment de règle en ce qui concerne la fréquence pour mettre vos données à l’abri. D’une manière générale, une à deux sauvegardes quotidiennes permettent une tolérance correcte vis-à-vis d’une éventuelle perte de données. Pour définir le calendrier exact, analysez vos besoins avec votre équipe et votre prestataire informatique.

Conclusion

Vous l’avez compris, en informatique il n’y a que des solutions mais il faut cependant bien définir les besoins de votre entreprise selon votre taille, secteur d’activité et fonctionnement.

Déléguez la sauvegarde à un partenaire informatique, vous permettra d’être plus serein quant au choix du dispositif et garantir une plus grande sécurité vis-à-vis de votre activité.